Discussion:
Je condamne les attentats commis par des musulmans .....
(trop ancien pour répondre)
K.
2017-06-04 19:43:30 UTC
Permalink
Raw Message
Sans vouloir excuser qui que ce soit, je voudrai que vous regardiez cette
vidéo. Ayez un regard critique, ne vous faites pas manipuler!!!

Effectivement, bel exemple de manipulation. Merci d'avoir signalé cette
vidéo.

Christoph Hörstel et le "management de la terreur" :

http://www.conspiracywatch.info/Christoph-Horstel-et-le-management-de-la-terreur_a1529.html
Deux canards sur trois
2017-06-04 20:15:08 UTC
Permalink
Raw Message
Post by K.
le "management de la terreur"
Il y a un master-2 ?
--

Dobb
2017-06-04 20:37:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by K.
http://www.conspiracywatch.info/Christoph-Horstel-et-le-management-de-la-terreur_a1529.html
Voilà en tout cas qui donne du crédit à cette théorie, qui
est directement dérivée de la "stratégie de la tension"
telle qu'elle a été appliquée en Italie et dans les
dictatures d'Amérique latine des années 70 et 80.

La situation actuelle a beaucoup de ressemblances
avec la situation de l'Amérique latine, dont on peut
rappeler le principe :
1/ Le pouvoir assure une impunité complète à certains
gangs de petits malfrats des bidonvilles. Le but de
cette impunité est d'encourager ces gangs à répandre
la terreur dans le pays. C'est ce qui se passe : les
gangs de petits malfrats des bidonvilles sont alors
renommés "escadrons de la mort".
2/ Les autorités escomptent ainsi que la population elle-
même priera l'Etat de renforcer son arsenal répressif.
3/ L'Etat ne se fera bien sûr pas prier : il renforcera son
arsenal répressif, et instaurera des états d'exception,
pour, officiellement, lutter contre les escadrons dont il
l'impunité.
4/ L'arsenal répressif ne sert évidemment jamais à lutter
contre les escadrons de la mort, qui doivent poursuivre
leur oeuvre, car ils sont l'unique justification de l'arsenal
répressif. Si les escadrons étaient arrêtés, l'Etat serait
poussé à démanteler son arsenal et ses lois d'exception.
L'arsenal sert juste à décapiter toute opposition, et à
permettre à l'oligarchie en place de se servir à pleine
louche sans être embêtée.

La situation française est légèrement différente :

1/ Le premier obstacle à la mise en oeuvre de cette
stratégie en France était qu'il n'existait pas, au sein
de la population française, même pauvre, un culte de
la violence suffisant pour mettre sur pied des gangs
sur le modèle latino-américain. Puisque les escadrons
n'existaient pas, il a fallu les importer. D'où ? Des
pays musulmans. L'islam est une religion qui génère
de grosses frustrations (sexuelles notamment, en
raison des interdits persistants sur les relations
sexuelles des filles avant le mariage), et ces
frustrations sont un fertile terreau pour la violence.
Ceux qui ont importé en masse des musulmans en
les présentant comme des "chances pour la France"
le savaient très bien, et c'est précisément cette
violence qu'ils voulaient importer.

2/ Pour l'impunité, cela s'est passé exactement de
la même manière qu'en Amérique latine : des juges
(maçonniques pour la plupart, aussi bien en France
qu'en AL) ont systématiquement jugé que la violence
des escadrons devait être excusée, pour cause de
conditions sociales défavorisées.

3/ Pour le reste (état d'urgence prolongé indéfiniment,
contrôle total du régime en place sur la presse,
restriction des libertés publiques, censure, organisation
de cabales contre tout opposant présentant des risques
pour le régime, etc), les choses ont évolué de la même
manière qu'en Amérique latine. La seule différence
notable est qu'en raison de l'absence d'escadrons de
la mort autochtones, il faut continuellement importer
de nouveaux musulmans, afin de pouvoir compenser
les opérations extérieures que mènent les escadrons,
en Syrie notamment.

A noter aussi que cette "stratégie de la tension" est,
à l'origine, une doctrine française, imaginée lors des
troubles en Algérie française.

En 2003, un groupe de députés français menés par
Noël Mamère avait demandé l'ouverture d'une
enquête parlementaire sur, je cite, "L’existence
d’une école française des escadrons de la mort en
Amérique Latine entre 1973 et 1984 ".

Cette demande sera, sans surprise, rejetée. Essentiellement
parce qu'elle aurait évidemment pu déborder sur la mise en
oeuvre actuelle, en France même, de cette doctrine.

http://guillaumeorigoni.blog.lemonde.fr/2012/03/14/1-5-la-strategie-de-la-tension-lapplication-dune-doctrine-francaise-par-lotan-sur-le-territoire-italien/

Dobb
Maidikos
2017-06-05 01:01:40 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Dobb
Post by K.
http://www.conspiracywatch.info/Christoph-Horstel-et-le-management-de-la-terreur_a1529.html
Voilà en tout cas qui donne du crédit à cette théorie, qui
est directement dérivée de la "stratégie de la tension"
telle qu'elle a été appliquée en Italie et dans les
dictatures d'Amérique latine des années 70 et 80.
La situation actuelle a beaucoup de ressemblances
avec la situation de l'Amérique latine, dont on peut
1/ Le pouvoir assure une impunité complète à certains
gangs de petits malfrats des bidonvilles. Le but de
cette impunité est d'encourager ces gangs à répandre
la terreur dans le pays. C'est ce qui se passe : les
gangs de petits malfrats des bidonvilles sont alors
renommés "escadrons de la mort".
2/ Les autorités escomptent ainsi que la population elle-
même priera l'Etat de renforcer son arsenal répressif.
3/ L'Etat ne se fera bien sûr pas prier : il renforcera son
arsenal répressif, et instaurera des états d'exception,
pour, officiellement, lutter contre les escadrons dont il
l'impunité.
4/ L'arsenal répressif ne sert évidemment jamais à lutter
contre les escadrons de la mort, qui doivent poursuivre
leur oeuvre, car ils sont l'unique justification de l'arsenal
répressif. Si les escadrons étaient arrêtés, l'Etat serait
poussé à démanteler son arsenal et ses lois d'exception.
L'arsenal sert juste à décapiter toute opposition, et à
permettre à l'oligarchie en place de se servir à pleine
louche sans être embêtée.
1/ Le premier obstacle à la mise en oeuvre de cette
stratégie en France était qu'il n'existait pas, au sein
de la population française, même pauvre, un culte de
la violence suffisant pour mettre sur pied des gangs
sur le modèle latino-américain. Puisque les escadrons
n'existaient pas, il a fallu les importer. D'où ? Des
pays musulmans. L'islam est une religion qui génère
de grosses frustrations (sexuelles notamment, en
raison des interdits persistants sur les relations
sexuelles des filles avant le mariage), et ces
frustrations sont un fertile terreau pour la violence.
Ceux qui ont importé en masse des musulmans en
les présentant comme des "chances pour la France"
le savaient très bien, et c'est précisément cette
violence qu'ils voulaient importer.
2/ Pour l'impunité, cela s'est passé exactement de
la même manière qu'en Amérique latine : des juges
(maçonniques pour la plupart, aussi bien en France
qu'en AL) ont systématiquement jugé que la violence
des escadrons devait être excusée, pour cause de
conditions sociales défavorisées.
3/ Pour le reste (état d'urgence prolongé indéfiniment,
contrôle total du régime en place sur la presse,
restriction des libertés publiques, censure, organisation
de cabales contre tout opposant présentant des risques
pour le régime, etc), les choses ont évolué de la même
manière qu'en Amérique latine. La seule différence
notable est qu'en raison de l'absence d'escadrons de
la mort autochtones, il faut continuellement importer
de nouveaux musulmans, afin de pouvoir compenser
les opérations extérieures que mènent les escadrons,
en Syrie notamment.
A noter aussi que cette "stratégie de la tension" est,
à l'origine, une doctrine française, imaginée lors des
troubles en Algérie française.
En 2003, un groupe de députés français menés par
Noël Mamère avait demandé l'ouverture d'une
enquête parlementaire sur, je cite, "L’existence
d’une école française des escadrons de la mort en
Amérique Latine entre 1973 et 1984 ".
Cette demande sera, sans surprise, rejetée. Essentiellement
parce qu'elle aurait évidemment pu déborder sur la mise en
oeuvre actuelle, en France même, de cette doctrine.
http://guillaumeorigoni.blog.lemonde.fr/2012/03/14/1-5-la-strategie-de-la-tension-lapplication-dune-doctrine-francaise-par-lotan-sur-le-territoire-italien/
Dobb
Absolument.
Alors, on fait quoi?
Gloops
2017-06-05 09:01:18 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Maidikos
Post by Dobb
Post by K.
http://www.conspiracywatch.info/Christoph-Horstel-et-le-management-de-la-terreur_a1529.html
Voilà en tout cas qui donne du crédit à cette théorie, qui
est directement dérivée de la "stratégie de la tension"
telle qu'elle a été appliquée en Italie et dans les
dictatures d'Amérique latine des années 70 et 80.
La situation actuelle a beaucoup de ressemblances
avec la situation de l'Amérique latine, dont on peut
1/ Le pouvoir assure une impunité complète à certains
gangs de petits malfrats des bidonvilles. Le but de
cette impunité est d'encourager ces gangs à répandre
la terreur dans le pays. C'est ce qui se passe : les
gangs de petits malfrats des bidonvilles sont alors
renommés "escadrons de la mort".
2/ Les autorités escomptent ainsi que la population elle-
même priera l'Etat de renforcer son arsenal répressif.
3/ L'Etat ne se fera bien sûr pas prier : il renforcera son
arsenal répressif, et instaurera des états d'exception,
pour, officiellement, lutter contre les escadrons dont il
l'impunité.
4/ L'arsenal répressif ne sert évidemment jamais à lutter
contre les escadrons de la mort, qui doivent poursuivre
leur oeuvre, car ils sont l'unique justification de l'arsenal
répressif. Si les escadrons étaient arrêtés, l'Etat serait
poussé à démanteler son arsenal et ses lois d'exception.
L'arsenal sert juste à décapiter toute opposition, et à
permettre à l'oligarchie en place de se servir à pleine
louche sans être embêtée.
1/ Le premier obstacle à la mise en oeuvre de cette
stratégie en France était qu'il n'existait pas, au sein
de la population française, même pauvre, un culte de
la violence suffisant pour mettre sur pied des gangs
sur le modèle latino-américain. Puisque les escadrons
n'existaient pas, il a fallu les importer. D'où ? Des
pays musulmans. L'islam est une religion qui génère
de grosses frustrations (sexuelles notamment, en
raison des interdits persistants sur les relations
sexuelles des filles avant le mariage), et ces
frustrations sont un fertile terreau pour la violence.
Ceux qui ont importé en masse des musulmans en
les présentant comme des "chances pour la France"
le savaient très bien, et c'est précisément cette
violence qu'ils voulaient importer.
2/ Pour l'impunité, cela s'est passé exactement de
la même manière qu'en Amérique latine : des juges
(maçonniques pour la plupart, aussi bien en France
qu'en AL) ont systématiquement jugé que la violence
des escadrons devait être excusée, pour cause de
conditions sociales défavorisées.
3/ Pour le reste (état d'urgence prolongé indéfiniment,
contrôle total du régime en place sur la presse,
restriction des libertés publiques, censure, organisation
de cabales contre tout opposant présentant des risques
pour le régime, etc), les choses ont évolué de la même
manière qu'en Amérique latine. La seule différence
notable est qu'en raison de l'absence d'escadrons de
la mort autochtones, il faut continuellement importer
de nouveaux musulmans, afin de pouvoir compenser
les opérations extérieures que mènent les escadrons,
en Syrie notamment.
A noter aussi que cette "stratégie de la tension" est,
à l'origine, une doctrine française, imaginée lors des
troubles en Algérie française.
En 2003, un groupe de députés français menés par
Noël Mamère avait demandé l'ouverture d'une
enquête parlementaire sur, je cite, "L’existence
d’une école française des escadrons de la mort en
Amérique Latine entre 1973 et 1984 ".
Cette demande sera, sans surprise, rejetée. Essentiellement
parce qu'elle aurait évidemment pu déborder sur la mise en
oeuvre actuelle, en France même, de cette doctrine.
http://guillaumeorigoni.blog.lemonde.fr/2012/03/14/1-5-la-strategie-de-la-tension-lapplication-dune-doctrine-francaise-par-lotan-sur-le-territoire-italien/
Dobb
Absolument.
Alors, on fait quoi?
Ben ... Si tu es volontaire pour repérer les juges concernés et les
descendre au fusil à lunette ...

Mais la clémence de la justice n'est alors pas gagnée d'avance.

Donc, c'est réservé à un bon.
Nicolas Krebs
2017-06-05 18:34:14 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Dobb
La situation actuelle a beaucoup de ressemblances
avec la situation de l'Amérique latine, dont on peut
1/ Le pouvoir assure une impunité complète à certains
gangs de petits malfrats des bidonvilles. Le but de
cette impunité est d'encourager ces gangs à répandre
la terreur dans le pays. C'est ce qui se passe : les
gangs de petits malfrats des bidonvilles sont alors
renommés "escadrons de la mort".
Toujours le même contre-sens depuis 2010 (1).

1 : news:ht9h3h$q1$***@news.le-studio75.com
--
« Puis les choses ont terriblement mal tourné. On a appris que le
terroriste présumé de Norvège n'était pas musulman. Il détestait les
musulmans. Et il admirait Pamela Geller. »
Loading...