Discussion:
Notre cerveau archaïque nous rend vulnérables aux théories du complot
(trop ancien pour répondre)
K.
2018-02-16 17:58:32 UTC
Permalink
Raw Message
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cerveau-et-psy/notre-cerveau-archaique-nous-rend-vulnerables-aux-theories-du-complot_121272
"Loin des yeux, loin de la peur" : le sociologue Gérald Bronner nous
explique comment les théories du complot, en particulier dans la santé,
attirent notre attention pour jouer sur notre perception archaïque du
danger.
Intéressant. La peur instinctive serait le produit de notre évolution.
Dans une multitude d'informations, elle nous pousse à nous focaliser sur
celles qui ont trait à notre survie ou à celle de notre espèce.

L'auteur donne en exemple l'effet "cocktail party" :

"Au sein d'un brouhaha, dans une soirée par exemple, le cerveau traite à
notre insu les informations environnantes. C'est pourquoi, même lorsque
nous sommes concentrés sur une conversation, notre attention est attirée
par une discussion adjacente lorsque 3 types d'informations sont
évoquées : le sexe, nous-mêmes... ou un danger."

L'article met en relief les liens qui existent entre l'attrait pour les
théories du complot et les mécanismes du cerveau reptilien.

Néanmoins, en ce qui concerne les vaccins, il y a, à mon avis, un autre
phénomène qui entre en ligne de compte : c'est l'attrait pour le "bio",
la sacralisation du "naturel" et, à l'inverse, le rejet de tout ce qui
est perçu comme "artificiel".

Les gens se méfient moins de la rougeole - qui est une maladie "bio" -
que des vaccins qui renvoient à tout une thématique complotiste
(eugénisme, intérêt mercantile des labos, etc.)

Mieux vaut mourir "bio" que de survivre en ayant recours à des procédés
qui n'ont rien de naturel.

Au fond, ce principe jusqu'au-boutiste participe lui aussi de la
sélection naturelle : les anti-vaccins devraient être impitoyablement
éliminés par les maladies dont ils ne veulent pas se prémunir.

Les plus prudents devraient survivre et assurer leur descendance.
Marc SCHAEFER
2018-02-16 18:36:04 UTC
Permalink
Raw Message
Post by K.
Au fond, ce principe jusqu'au-boutiste participe lui aussi de la
sélection naturelle: les anti-vaccins devraient être impitoyablement
éliminés par les maladies dont ils ne veulent pas se prémunir.
Si seulement: en pratique, les anti-vaccins sont souvent en bonne santé,
ce qu'il fait qu'ils transmettent ces maladies à des personnes, même
vaccinées, mais affaiblies, qui, elles, subissent les conséquence, parfois
mortelles, du manque de solidarité des anti-vaccins.
Yannix
2018-02-16 18:49:57 UTC
Permalink
Raw Message
Post by Marc SCHAEFER
Post by K.
Au fond, ce principe jusqu'au-boutiste participe lui aussi de la
sélection naturelle: les anti-vaccins devraient être impitoyablement
éliminés par les maladies dont ils ne veulent pas se prémunir.
Si seulement: en pratique, les anti-vaccins sont souvent en bonne santé,
ce qu'il fait qu'ils transmettent ces maladies à des personnes, même
vaccinées, mais affaiblies, qui, elles, subissent les conséquence, parfois
mortelles, du manque de solidarité des anti-vaccins.
Donc il aurait des personnes vaccinées qui choppent tout de même les
virus ? Faut croire que les vaccins ne sont pas si efficaces que ça...

X.

PS:
http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/02/06/vaccin-contre-la-dengue-la-justice-philippine-attaque-sanofi_5252422_3234.html
--
Post by Marc SCHAEFER
Post by K.
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Marc SCHAEFER
2018-02-17 10:17:00 UTC
Permalink
Raw Message
Donc il aurait des personnes vaccinées qui choppent tout de même les virus
Tout à fait.

Une couverture vaccinale suffisante de la population (suivant les maladies 80%
à 90%) est nécessaire. Sinon, la prévalence de la maladie provoquera des
épidémies parmi les non vaccinés, ce qui mènera un petit pourcentage ridicule
des vaccinés en particulier les personnes déjà malades, affaiblies, âgées,
à la maladie.

Il y a aussi des personnes que l'on ne peut pas vacciner (trop jeunes,
trop âgés, etc), qui bénéficient également de la couverture vaccinale.

C'est pour cela que c'est, plus qu'une décision individuelle, un
problème de stratégie de santé, pour certaines maladies graves.
Faut croire que les vaccins ne sont pas si efficaces que ça...
Personne ne prétend que la médecine est efficace à 100%. Mais ne jetez
pas le bébé avec l'eau du bain pour autant: elle n'est pas efficace à
0% non plus.

Donc, sisi, les vaccinés sont protégés, suivant les études et les maladies, de
manière très significative par rapport aux non vaccinés. Et si la couverture
vaccinale est bonne, tout le monde en bénéficie, y compris les non vaccinés.

Il y existe aussi des vaccins inefficaces, bien sûr, comme dans toute
activité humaine. Et certainement des vaccins dangereux, que l'on
garde en réserve (*).

Un vaccin est recommandé, voire obligatoire, lorsque ses effets
secondaires et son efficacité sont jugés acceptables, par des méchants
hommes à la solde de l'industrie etc, oui on connaît le refrain :)
http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/02/06/vaccin-contre-la-dengue-la-justice-philippine-attaque-sanofi_5252422_3234.html
Sniff, je ne peux pas lire l'article lorsqu'il devient intéressant
("... s'étaient rendu compte que le vaccin n'était .."): quel
Cliffhanger!!

Jusque là on apprend que la Dengue fait 1000 morts par an, qu'il y a l'espoir
que le vaccin puisse les éviter, qu'il y aurait eu 14 morts pas liés au
vaccin d'après les informations en notre possession.

Pourriez-vous me faire un résumé objectif (objectif!) du reste?

merci.

(*) un exemple: dans ma région, un vaccin a été développé pour éviter
la 2e maladie que les tiques transmettent: en effet, si la première,
bactérienne (Boréliose ou Maladie de Lyme) se soigne avec des
antibiotiques si découverte assez tôt; la deuxième est virale et
produit des encéphalites extrêment graves, pouvent mener à la
mort ou à la vie en tant que légume.

Toutefois, ce vaccin n'est pas obligatoire. Même si la prévalance de
la maladie dans ma région (sur les tiques) est très, très importante
(chercher Seeland tique pour rire), il n'est recommandé qu'aux personnes
faisant des séjours en sous-bois ou forêt (bûcherons, militaires,
scouts, ...), d'autant plus que la protection n'est que de 3 ans.

L'Etat a préféré miser sur la prévention, le recensement (sisi, les
militaires passent des filets régulièrement dans les forêts pour
déterminer les zones à risque et il y a même une application mobile pour
ça), et la sensibilisation des médecins (pour la Maladie de Lyme), et
un vaccinage ciblé des populations à risque.
Yannix
2018-02-21 08:00:42 UTC
Permalink
Raw Message
Copie et suivi à fr.sci.zetetique !
Post by Marc SCHAEFER
Donc il aurait des personnes vaccinées qui choppent tout de même les virus
Tout à fait.
Une couverture vaccinale suffisante de la population (suivant les maladies 80%
à 90%) est nécessaire. Sinon, la prévalence de la maladie provoquera des
épidémies parmi les non vaccinés, ce qui mènera un petit pourcentage ridicule
des vaccinés en particulier les personnes déjà malades, affaiblies, âgées,
à la maladie.
Il y a aussi des personnes que l'on ne peut pas vacciner (trop jeunes,
trop âgés, etc), qui bénéficient également de la couverture vaccinale.
C'est pour cela que c'est, plus qu'une décision individuelle, un
problème de stratégie de santé, pour certaines maladies graves.
Faut croire que les vaccins ne sont pas si efficaces que ça...
Personne ne prétend que la médecine est efficace à 100%. Mais ne jetez
pas le bébé avec l'eau du bain pour autant: elle n'est pas efficace à
0% non plus.
Donc, sisi, les vaccinés sont protégés, suivant les études et les maladies, de
manière très significative par rapport aux non vaccinés. Et si la couverture
vaccinale est bonne, tout le monde en bénéficie, y compris les non vaccinés.
Il y existe aussi des vaccins inefficaces, bien sûr, comme dans toute
activité humaine. Et certainement des vaccins dangereux, que l'on
garde en réserve (*).
Un vaccin est recommandé, voire obligatoire, lorsque ses effets
secondaires et son efficacité sont jugés acceptables, par des méchants
hommes à la solde de l'industrie etc, oui on connaît le refrain :)
http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/02/06/vaccin-contre-la-dengue-la-justice-philippine-attaque-sanofi_5252422_3234.html
Sniff, je ne peux pas lire l'article lorsqu'il devient intéressant
("... s'étaient rendu compte que le vaccin n'était .."): quel
Cliffhanger!!
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/le-vaccin-contre-la-dengue-de-sanofi-est-il-a-l-origine-de-trois-morts-aux-philippines_119897

"Vaccin contre la dengue de Sanofi : un scandale sanitaire se
profile-t-il aux Philippines ?"

http://www.zonebourse.com/SANOFI-4698/actualite/Philippines-Sanofi-exclut-de-rembourser-les-doses-du-vaccin-contre-la-dengue-25930489/

"Philippines: Sanofi exclut de rembourser les doses du vaccin contre la
dengue"
Post by Marc SCHAEFER
Jusque là on apprend que la Dengue fait 1000 morts par an, qu'il y a l'espoir
que le vaccin puisse les éviter, qu'il y aurait eu 14 morts pas liés au
vaccin d'après les informations en notre possession.
Pourriez-vous me faire un résumé objectif (objectif!) du reste?
merci.
(*) un exemple: dans ma région, un vaccin a été développé pour éviter
la 2e maladie que les tiques transmettent: en effet, si la première,
bactérienne (Boréliose ou Maladie de Lyme) se soigne avec des
antibiotiques si découverte assez tôt; la deuxième est virale et
produit des encéphalites extrêment graves, pouvent mener à la
mort ou à la vie en tant que légume.
Toutefois, ce vaccin n'est pas obligatoire. Même si la prévalance de
la maladie dans ma région (sur les tiques) est très, très importante
(chercher Seeland tique pour rire), il n'est recommandé qu'aux personnes
faisant des séjours en sous-bois ou forêt (bûcherons, militaires,
scouts, ...), d'autant plus que la protection n'est que de 3 ans.
L'Etat a préféré miser sur la prévention, le recensement (sisi, les
militaires passent des filets régulièrement dans les forêts pour
déterminer les zones à risque et il y a même une application mobile pour
ça), et la sensibilisation des médecins (pour la Maladie de Lyme), et
un vaccinage ciblé des populations à risque.
X.
--
Post by Marc SCHAEFER
Macron, je veux bien marcher dessus du pied gauche, ça porte bonheur.
Et voilà. J'étais sûr que ça allait déraper...
Forcément, ça glisse.
Loading...