Discussion:
Syrie - Khan Sheikhoun, arnaque planétaire
(trop ancien pour répondre)
K.
2017-06-29 08:24:11 UTC
Permalink
Raw Message
<https://www.welt.de/politik/ausland/article165905578/Trump-s-Red-Line.html?wtmc=socialmedia.twitter.shared.web>
L'auteur de l'article, Hersh, est un habitué des "versions alternatives"
et conteste systématiquement les crimes du régime de Bachar el-Assad.

L'incohérence de sa version, telle qu'elle a été publiée dans le
journal Die Welt, a été démontrée point par point dans cet article :

"Seymour Hersh, Die Welt et l'attaque chimique de Khan Cheikhoun"
http://www.conspiracywatch.info/seymour-hersh-die-welt-et-lattaque-chimique-de-khan-cheikhoun.html

« Comme pour ses autres articles récents, Hersh a présenté une version
alternative des événements, affirmant que la version communément admise
des faits était fausse. Et, comme pour ces autres articles récents,
Hersh s’est basé sur un petit nombre de sources anonymes, n’a
présenté aucune autre preuve à l’appui de sa thèse, et a ignoré ou
rejeté les preuves qui vont à l’encontre du récit alternatif qu’il
essayait de construire.

Ce n’est pas la première attaque chimique en Syrie pour laquelle Hersh
propose un contre-récit basé sur une poignée de sources anonymes. Dans
ses longs articles pour la London Review of Books, "Whose sarin?" et "The
Red Line and the Rat Line" , Hersh a fait valoir que l’attaque au gaz
sarin du 21 août 2013 à Damas était en fait une attaque sous faux
drapeau destinée à précipiter les Etats-Unis dans un conflit avec la
Syrie. Cette affirmation a été pulvérisée après examen approfondi et
a beaucoup dépendu d’une absence de prise en compte des preuves autour
des attaques, d’une ignorance des complexités relatives à la
production et au transport du gaz sarin, et d’un manque de
compréhension des faits les plus solidement établis à propos des
attaques. »

Outre que sa version repose sur des sources anonymes, elle est
contradictoire avec les explications fournies par les régimes syrien et
russe, et conteste l'utilisation de gaz sarin, alors que celle-ci a été
formellement établie par les analyses réalisées par plusieurs
laboratoires indépendants.

Il s'agit donc d'une nouvelle tentative de Hersh - qui n'en est pas à son
coup d'essai - d'imposer une "version alternative" des événements en
Syrie.

Référence :

"Seymour Hersh, Die Welt et l’attaque chimique de Khan Cheikhoun"
http://www.conspiracywatch.info/seymour-hersh-die-welt-et-lattaque-chimique-de-khan-cheikhoun.html

Original (en anglais) :

"Will Get Fooled Again – Seymour Hersh, Welt, and the Khan Sheikhoun
Chemical Attack"
https://www.bellingcat.com/news/mena/2017/06/25/will-get-fooled-seymour-hersh-welt-khan-sheikhoun-chemical-attack/
Herisson grognon
2017-06-29 08:45:44 UTC
Permalink
Raw Message
Post by K.
<https://www.welt.de/politik/ausland/article165905578/Trump-s-Red-Line.h
tml?wtmc=socialmedia.twitter.shared.web>
L'auteur de l'article, Hersh, est un habitué des "versions alternatives"
et conteste systématiquement les crimes du régime de Bachar el-Assad.
Une fois encore vous coupez toute l'expression de votre contradicteur,
rôôô... que c'est pas beau, vous manquez de répondant ?

Sans doute, et on vous observe monter immédiatement au créneau en
défense des agresseurs qui tentent de renverser le pouvoir en Syrie,
personne n'a toujours présenté de preuve sur l'usage par Damas d'armes
chimiques, Damas qui aurait tout à perdre en le faisant, sachant lever
immédiatement une hostilité de Washington qu'il serait difficile, voir
impossible, à désamorcer, Moscou aussi aurait tout à perdre par une
telle initiative, perdant ET ses deux années d'intervention ayant
réellement combattu les islamistes et les ayant réellement affaibli
contrairement à l'intervention de Washington depuis aout 2014, ET son
espoir totalement légitime de stopper la volonté hégémonique de
Washington de s'imposer à toute la planète.

C'est bien là le centre du problème, si Washington s'impose en Syrie,
c'est son maintien impérial assuré pour plusieurs années encore, si
Washington ne parvient pas à s'y imposer, c'est son recul généralisé et
le partage de la planète entre différentes puissances.

Et nous, et nous ? Nous ne sommes et n'avons jamais été que spectateurs,
nous n'avons évidemment aucun intéret à ce que Washington prolonge son
hégémonie, mais pas plus d'intérets sur la domination de la planète par
quelques autres états concurrents, par contre vous, oui vous, vous
prenez parti de toutes vos forces pour l'un de ces états voyous qui
s'impose déjà depuis longtemps, qui a à son bilan des victimes par
millions et qui, par une gestion avide et totalement inhumaine, ne
tardera pas à sombrer dans la débâcle économique.

La Syrie est actuellement le centre de l'affrontement international et
l'avenir de la planète en dépend immédiatement.

Alain
Post by K.
L'incohérence de sa version, telle qu'elle a été publiée dans le
"Seymour Hersh, Die Welt et l'attaque chimique de Khan Cheikhoun"
http://www.conspiracywatch.info/seymour-hersh-die-welt-et-lattaque-chimique-de
-khan-cheikhoun.html
Post by K.
« Comme pour ses autres articles récents, Hersh a présenté une version
alternative des événements, affirmant que la version communément admise
des faits était fausse. Et, comme pour ces autres articles récents,
Hersh s'est basé sur un petit nombre de sources anonymes, n'a
présenté aucune autre preuve à l'appui de sa thèse, et a ignoré ou
rejeté les preuves qui vont à l'encontre du récit alternatif qu'il
essayait de construire.
Ce n'est pas la première attaque chimique en Syrie pour laquelle Hersh
propose un contre-récit basé sur une poignée de sources anonymes. Dans
ses longs articles pour la London Review of Books, "Whose sarin?" et "The
Red Line and the Rat Line" , Hersh a fait valoir que l'attaque au gaz
sarin du 21 août 2013 à Damas était en fait une attaque sous faux
drapeau destinée à précipiter les Etats-Unis dans un conflit avec la
Syrie. Cette affirmation a été pulvérisée après examen approfondi et
a beaucoup dépendu d'une absence de prise en compte des preuves autour
des attaques, d'une ignorance des complexités relatives à la
production et au transport du gaz sarin, et d'un manque de
compréhension des faits les plus solidement établis à propos des
attaques. »
Outre que sa version repose sur des sources anonymes, elle est
contradictoire avec les explications fournies par les régimes syrien et
russe, et conteste l'utilisation de gaz sarin, alors que celle-ci a été
formellement établie par les analyses réalisées par plusieurs
laboratoires indépendants.
Il s'agit donc d'une nouvelle tentative de Hersh - qui n'en est pas à son
coup d'essai - d'imposer une "version alternative" des événements en
Syrie.
"Seymour Hersh, Die Welt et l'attaque chimique de Khan Cheikhoun"
http://www.conspiracywatch.info/seymour-hersh-die-welt-et-lattaque-chimique-de
-khan-cheikhoun.html
Post by K.
"Will Get Fooled Again – Seymour Hersh, Welt, and the Khan Sheikhoun
Chemical Attack"
https://www.bellingcat.com/news/mena/2017/06/25/will-get-fooled-seymour-hersh-
welt-khan-sheikhoun-chemical-attack/

Loading...